Comment détoxifier son corps

Du citron pour stimuler le foie

Le foie constitue un organe prioritaire dans le processus de détoxication. Car si ses fonctions sont multiples, il est surtout chargé d’éliminer les déchets et de neutraliser les toxines en circulation dans l’organisme. Pour le stimuler, Jane Scrivner, auteur de “Détox, mode d’emploi” (Marabout, 2001), conseille de commencer sa journée en buvant un jus de citron frais mélangé à de l’eau chaude. Si l’on connaît les vertus stimulantes et antiseptiques du citron, on sait moins qu’il est d’une remarquable efficacité pour dynamiser les foies encombrés.

Du pissenlit pour soulager les reins

Les reins filtrent le sang à raison de sept litres par heure, éliminant ainsi, via les urines, les substances inutiles ou nuisibles. Le pissenlit, surnommé le “grand nettoyant”, facilite leur fonction d’élimination. Vous pouvez, bien sûr, le consommer en salade. Maurice Messegué, herboriste, conseille de le préparer en tisane, associé à de la fumeterre, du romarin et de l’ortie (quatre pincées de chaque dans un demi-litre d’eau), à boire dans la journée. Le pissenlit existe aussi sous forme de gélules de poudre “cryobroyée” (en pharmacies).

Du riz pour expulser les toxines

S’il est nécessaire de “désencrasser” le foie et les reins, il importe aussi de leur accorder un répit en évitant l’absorption de nouvelles toxines. Aurez-vous la volonté de supprimer, pendant la cure, la viande, le fromage (excepté celui de brebis, plus digeste), les œufs, le café, le chocolat, l’alcool, sans oublier le pain et le lait ? Ces aliments demandent en effet au corps davantage d’effort pour être digérés. Pour compenser, mettez les petits plats dans les grands et amusez-vous à préparer fruits et légumes, crus ou cuits, associés à du poisson, des céréales, des noix…

Autre aliment à privilégier : le riz. Grâce à son taux de potassium élevé, il stimule l’expulsion des toxines. Pour vous régaler, inspirez-vous des recettes du livre “Se désintoxiquer sans peine” (ADN, 2001) d’Angelika Ilies.

Des bains au sel de magnésium pour transpirer

Redécouvrez les vertus du sel d’Epsom, autrefois nommé “sel de médecin”. Ce sel de magnésium (en pharmacies et magasins diététiques) est réputé activer le processus de transpiration et de détoxication du corps. Diluez une livre de sel dans un bain chaud ; détendez-vous une quinzaine de minutes dans l’eau, puis massez-vous avec un gant de toilette.

A la sortie du bain, enveloppez-vous dans un peignoir en éponge. Une sudation abondante et une grande sensation de fatigue peuvent suivre : mieux vaut donc prendre ce bain en fin de journée, à raison de deux fois par semaine (excepté durant la période des règles).

Une irrigation du côlon pour se régénérer

Il s’agit d’une sorte de lavement de l’intestin, réalisé à l’aide d’eau filtrée injectée par un tuyau via le rectum et destiné à éliminer tous les déchets présents dans le côlon. Cette irrigation du côlon (ou hydrothérapie) procure une agréable sensation de bien-être, tout en éliminant les problèmes de constipation et d’aérophagie.

« Il ne s’agit pas d’une solution miracle et elle doit s’accompagner d’une remise à plat de l’hygiène de vie, prévient Alain Rousseau, naturopathe. Sa pratique ne se justifie pas lorsque le patient est très fatigué, qu’il souffre de colites, ou que la musculature abdominale est trop faible pour faire face à la poussée interne de l’eau. »

http://www.psychologies.com

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *