Dormir avec son smartphone

Est-il dangereux de dormir avec son téléphone portable ?

Incontournable en journée, pour le travail et les loisirs, le téléphone portable trouve-t-il aussi sa place sur les tables de chevet ? Certes, nous sommes des mordus des smartphones ; toutefois, il est important de se renseigner sur les dangers liés à son utilisation. Est-ce que garder son téléphone portable près de sa tête la nuit est dangereux ? Voici trois informations qui, au risque de vous étonner, pourront peut-être vous éviter quelques soucis de santé.

Une lumière nocive et hyper-stimulante

Attention à l’usage du téléphone portable durant la nuit ; en effet, le corps peut subir des perturbations importantes liées à l’écran en condition nocturne. Les études démontrent que les personnes qui consultent leur téléphone la nuit subissent des effets aussi importants qu’avec la caféine, en raison de la présence de la lumière bien trop vive dans ce contexte. Outre l’augmentation du rythme cardiaque, la lumière est particulièrement stimulante, perturbant le rythme naturel par son ton bleuté. Consulter son portable certes, mais il faut éviter autant que possible la lumière dans un environnement trop sombre.

Le mode avion, votre meilleur allié anti-stress

Il est vivement déconseillé de dormir à proximité du téléphone portable, sauf si ce dernier est placé en mode « avion ». Grâce à ce mode, les nuits seront plus paisibles, et surtout sans risque d’être dérangé à tout moment. Tant que le téléphone reste allumé et à portée des mains, le subconscient n’est pas entièrement libre et disponible, et reste prêt à gérer de nouvelles demandes. Pour éviter d’être perturbé, mieux vaut donc éteindre son appareil ou le passer en mode avion, et profiter d’un sommeil réparateur.

Le coussin restera votre unique repose-tête

Autant durant la nuit que lors de siestes, évitez à tout prix de placer votre téléphone près de votre tête. Étant une zone du corps très sensible, elle serait à proximité directe des innombrables ondes émises par votre appareil. Celles-ci peuvent être dangereuses, et dans le pire des cas occasionner des tumeurs. Un risque qui, s’il a été encore peu de fois constaté, n’est pas à prendre à la légère.

http://www.grands-meres.net

 

 

 

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *