main reiki

Le Reiki est une méthode simple de bien-être par l’imposition des mains. Son efficacité, connue de longue date au Japon, est désormais reconnue en Occident. Plusieurs centres hospitaliers aux Etats-Unis, au Canada ou en Suisse, voir en France, n’hésitent plus à faire appel à des praticiens du Reiki (énergéticien) pour compléter les thérapies, apporter relaxation et détente aux personnes en souffrance. Il existe, sur Internet de nombreux sites qui expliquent en détail cette pratique, vous pourrez trouver également des dizaines d’ouvrages sur ce sujet. Le praticien joue le rôle de transmetteur, entre l’énergie (Reiki) et celui auquel elle doit être transmise. Cette pratique permet de fortifier et revitaliser. Elle harmonise et équilibre le système énergétique du receveur. Elle lui apporte une profonde relaxation. Le Reiki stimule également les forces d’auto-guérison et améliore l’effet des thérapies suivies en parallèle. La pratique du Reiki ne se substitue pas à un traitement médical.

Cette méthode a été révélée par Mikao Usui. Nous pouvons simplement retenir que Usui, à partir des années 1920 enseigna le Reiki, comme un moyen d’atténuer la souffrance humaine. Cet enseignement, basé sur le “mikkyo”, comprenait une formation spirituelle, basée sur la pratique de la méditation, une formation éthique (le praticien du Reiki doit tendre à l’excellence et renoncer à toutes actions mauvaises) et une formation à la connaissance et à la sagesse.

dualité

Le Reiki appartient aux approches dites énergétiques, dans lesquelles le praticien intervient sur le champ vibratoire de la personne. Cette habileté est habituellement associée à des techniques de méditation ou à des disciplines de pratique spirituelle comme il en a existé, sous une forme ou une autre, dans la majorité des cultures à travers l’histoire. Mais le Reiki se distingue de ces pratiques traditionnelles puisqu’il est dépouillé de toute attache religieuse et qu’il ne demande pas de cheminement spirituel particulier.